Actualités/La Méthode Forking

Quel est votre profil de mangeur ?

Nous avons tous une ambivalence, nous sommes curieux et attirés vers de nouveaux goûts et nous craignons ce qui est nouveau et recherchons des plaisirs connus. De quel côté penche votre balance ? Etes-vous Néophile ou  néophobe ?

 

Il est important de savoir ce qui prime pour vous, le plaisir ou la santé ?

– Le repas doit être riche et consistant, vous avez besoin de vous en mettre plein la panse, et  vous ne concevez pas un repas sans viandes et féculents…

– Vous êtes gourmets, ce qui prime, c’est le plaisir des sens ; vous appréciez la finesse, les saveurs, l’équilibre et concevez la cuisine comme un art à part entière.

– Vous traquez les ennemis dans votre assiette. Lipophobes, vous chassez la moindre trace de graisse de votre alimentation, vous avez banni le sucre, proscrit les féculents. Vous achetez bio pour vous rassurer…

– Vous tentez de faire au mieux et au plus simple, pour satisfaire les appétits et limiter les dégâts

 

Platon dans le livre IX de la République, mettait déjà en garde contre les excès. Cultiver de trop nombreuses phobies et d’interdits alimentaires au point de vivre comme des perpétuels malades, où être en permanenc1.e obsédé par la nourriture au point d’en faire sa préoccupation principale. Entre les extrêmes, nous pouvons trouver une diététique raisonnée et sensée comme celle du Forking, mêlant plaisir et équilibre.

 

Le Crédoc classe les français dans cinq familles :

1. Les gastronomes à la française, 40% de la population, tranche 55-64 ans : leur régime alimentaire est le plus diversifié, ils ont une solide connaissance de la culture alimentaire française. Ils favorisent les repas à 3 composantes puisque 50% de leurs repas sont de ce type contre 39% dans l’ensemble des repas en France. (Fruits, légumes, boissons chaudes, matières grasses, soupes, poissons…)

2. Les bons vivants, 30% des individus, tranche d’âge 35-54 ans : leur régime alimentaire est axé sur une consommation de produits énergétiquement plus riches mais relativement peu diversifiés (alcool, charcuterie, fromage, pain, pomme de terre, viande…).

La proportion de personnes en surpoids et obèses est plus importante dans ces deux catégories.

3. Les pressés, 20% de la population, dans laquelle on trouve la jeune tranche d’âge des 15-24 ans. Ce sont eux qui ont la plus faible diversité alimentaire. Ils sont les principaux consommateurs des produits transformés et préparés (boissons sucrées, sandwiches, pizzas, céréales au petit déjeuner…). Ils comptent leur temps, les repas sont courts, les dîners ne sont pas pris à heures fixes, la convivialité a cédé le pas à la praticité.

4. Les globalisés, 6% de la population Française, tranche d’âge 25-34 ans. Ils consomment des aliments modernes énergiquement pauvres (eaux, produits ultra-frais laitiers, riz, produits sucrés).

5. Les apéritivores, représentent 4% des individus. Ils ont une alimentation plutôt diversifiée et consomment des aliments plutôt riches, ils ont la même tranche d’âge que les bons vivants, 35-54 ans.

Les plats Bio préparés contenus dans la Box Bio Diner Minceur sont parfaitement adaptés aux gastronomes pressés !

 

Dis-moi ce que tu manges, je te dirai qui tu es

Jean-Anthelme Brillat-Savarin – « la physiologie du goût » (1825)

* Perte moyenne constatée de 3,3 kg/mois pour un IMC de 25,3. Attention, ces résultats peuvent varier d'une personne à une autre.